...Conclusion...

Publié le par L.P. & M. A.-B.

 

 

 

Lors de ce TPE, nous avons pu voir que les odeurs sont en réalité des molécules volatiles qui par leurs propriétés sont perçues différemment et mémorisée en conséquence. La mémorisation des odeurs, par les différentes zones impliquées dans le cerveau, est le point clef de l'explication sur les réactions engendrées par ces dernières sur notre comportement. En effet les zones du cerveau où sont mémorisées les odeurs sont reliées avec d'autres zones jouant un rôle dans la mémoire, les émotions et les réactions physiques. Autre que l'odorat, le goût étant un sens en relation avec la nature, ces deux sens ont surement des relations, on pourrait alors s'interroger sur les liens qui existent entre ces deux sens et les conséquences qu’ils ont sur notre organisme.


image-4-olfaction.jpg

Commenter cet article